mercredi 23 mars 2016

samedi 19 mars 2016

Fabrication de plus de mille goussets, projet LATE 28



L'IUT de CACHAN est partenaire du projet de reconstruction du LATE28 par le Cercle des Machines VolantesEn 1930, cet avion était détenteur de 21 records français sur 25 et de 12 records du monde sur 32. Ce fut en quelques sorte l'un des premiers avions de ligne francais. C’est un vol réalisé en Argentine avec cet appareil dont l’épopée nous est contée dans le célèbre livre « Vol de nuit » d’Antoine de Saint Exupéry.

Rappelons que ce projet de reconstruction très ambitieux fédère un grand nombre de soutiens parmis lesquels la fondation Latécoère, l'UTC ...

Hervé MOUTERDE, le responsable technique de ce projet et ancien étudiant de l'IUT de Cachan s'est rappelé au bon souvenir de ses anciens professeurs et un partenariat est en cours avec les moyens de l'INNOVLAB de l'IUT de Cachan pour assister le CMV dans la reconstruction. 

Après le tableau de bord réalisé en découpe jet d'eau, deuxième étape l'aile !
Hervé à modélisé complètement l'aile en CAO et cette maquette numérique permet d'obtenir les fichiers de découpe pour fabriquer les pièces.  

L'aile est composée de deux longerons en tôle sur lesquels sont montées un grand nombre de nervures en bois. Les nervures sont constituées d'une triangulation de baguettes de spruce (un épicéa d'amérique du nord) collées entre elles par des goussets en contreplaqué aviation de bouleau de finlande. Les goussets permettent d'assurer de grandes surfaces de collage et assurent une grande rigidité des assemblages. On obtient ainsi des structures très légères et très rigides.
L'union faisant la force, grace au réseau APIS, nous disposons à l'IUT de Cachan d'une machine numérique d'usinage de panneaux tout à fait adpatée à la fabrication des 2700 goussets nécéssaires !




Afin d'assurer l'identification de chaque goussets, ces derniers sont tous tamponnés de leur référence chiffrée.

Beau calepinage non ?
Déjà plus de mille goussets fabriqués !

On continue avec les goussets de bord d'attaque.








vendredi 18 mars 2016

Les filles en GMP

Qui à dit que les filles ne savaient pas de faire respecter en GMP ?
Observez cette séance de travail avec Maureen à la baguette ! Ses camarades sont aux ordres :-)

mercredi 16 mars 2016

Mercredi le jour des enfants

Les secrets de la fabrication d'un turboréacteur Rolls Royce Trent

mercredi 9 mars 2016

Une petite fournée de PIAF

Cette nouvelle devise des projets de première année méritait bien un petit logo. On le doit à notre Cammarade Thibaut CAMMERMANS qui est également l'auteur d'un grand nombre de logotypes que nous utilisons à l'IUT et que je vous laisse découvrir sur son portefolio : http://chezthibaut.be/

Ce soir, nous avons découpé une série de petits logos, telle la fournée du patissier !


L'IUT de Cachan partenaire du projet de reconstruction d'un LATE 28

Le Cercle des Machines Volantes CMV (http://www.cercledesmachinesvolantes.com/) s’est lancé en 2015 dans un projet de grande envergure consistant à reconstruire à l’identique un avion piloté par des pilotes légendaires, tels que Saint Exupéry, Mermoz où Guillaumet, le long de la ligne aéropostale à partir de 1929 : le mythique Latécoère 28.

L'IUT de Cachan a eu l'honneur de participer à la fabrication de la première pièce du projet LATE 28 : le tableau de bord.


On retrouve ce mois ci dans le magazine Le FANATIQUE DE L'AVITATION une photo du tableau de bord qui fut fabriqué au départment GMP de l'IUT de Cachan et la mention de notre partenariat.

mardi 8 mars 2016

Un petit tour en Jodel !

Thomas et Jules ont décidé de faire un petit tour en Jodel :-)


mardi 1 mars 2016

L'effet Magnus

La soufflerie à fumées de l'association AERODYNE était de nouveau en démonstration dans l'émission : "On n'est pas que des cobayes" du 27 février dernier.
Il sagissait d'illustrer l'effet Magnus mis en évidence par la rotation d'un ballon en chute libre. 




L'effet Magnus fut découvert par Heinrich Gustav Magnus au milieu du 19 eme siècle. L'armée avait demandé à Magnus d'étudier la cause de la dispersion des boulets de canons. Celui ci découvrit qu' à cause des défauts de fonderie des boulets de canons les centres d'inertie de ces derniers n'étaient pas confondus avec les centres géométrique ce qui engendrait une rotation rapide du boulet sur lui même. Cette rotation propre provoque la déflexion du courant d'air qui arrive sur le boulet et engendre ainsi une force, dite de Magnus, qui dévie le boulet de canon.